Share This

Sylvia

Création le 25 septembre 2018 • Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Une création de Fabrice Murgia ⸰ Musique : An Pierlé, Koen Gisen, Hendrik Lasure & Casper Van De Velde

« Je gagne ma liberté en rognant sur mes heures de sommeil ».
 Cette citation de Sylvia Plath résume bien la pensée et le conflit intérieur de cette poétesse américaine des années 50 et 60. Figure de proue d’un féminisme plus poétique qu’engagé, Sylvia Plath se débattra toute sa vie entre son désir de correspondre au rêve américain (épouse et mère parfaite) et son besoin irrépressible d’écrire. Une contradiction profonde qui la mènera à la tombe.

Cette vie complexe est consignée dans un journal intime. On y découvre sa vie de jeune fille et une première tentative de suicide à l’âge de 20 ans. Elle en tirera un roman The Bell JarLa cloche de détresse en 1963. La réalité ne tardera pas à rattraper la fiction puisque la même année, Sylvia Plath se donne la mort. Comme si la mise en scène de sa dépression l’avait poussée à commettre l’acte ultime.

Pour se pencher sur cette voix féminine qui n’est pas sans rappeler Virginia Woolf, Fabrice Murgia conçoit un opéra pop original pour une chanteuse et quinze femmes, mis en musique par la pianiste et auteure-compositrice belge An Pierlé accompagnée de son Quartet. Sur scène, un plateau de tournage révèle à la fois un film en cours de réalisation et ses coulisses. Une création à la lisière du théâtre et du cinéma.

 

Mise en scène : Fabrice Murgia | Musique : An Pierlé, Koen Gisen, Hendrik Lasure & Casper Van De Velde | Direction photo : Juliette Van Dormael & Pierre de Wurstemberger | Assistante à la mise en scène : Justine Lequette | Stagiaire assistante à la mise en scène : Shana Lellouch | Création vidéo et lumière / direction technique Artara : Giacinto Caponio | Assistant création vidéo / régie vidéo : Dimitri Petrovic | Costumes : Marie-Hélène Balau | Scénographie : Rudy Sabounghi | Assistant scénographie : Julien Soulier | Décoratrice : Aurélie Borremans | Documentation et aide à la dramaturgie : Cécile Michel

Avec : Valérie Bauchau, Clara Bonnet, Solène Cizeron, Vanessa Compagnucci, Vinora Epp, Léone François, Magali Pinglaut, Ariane Rousseau, Scarlet Tummers | Régie générale : Hugues Girard | Régie lumière : Emily Brassier | Régie son : Bob Hermans | Régie plateau : Aurélie Perret

Une création de la Cie ARTARA, en coproduction avec le Théâtre National Wallonie-Bruxelles, le Théâtre de Namur, Central – La Louvière, MARS – Mons Arts de la Scène, la Fondation Mons2025 dans la cadre de la Biennale 2018-2019, Théâtres en Dracénie – Draguignan, Théâtre Jean-Vilar de Vitry-sur-Scène, La Comédie de Saint-Etienne – Centre Dramatique National, Le Carreau – Scène Nationale de Forbach et de l’Est mosellan, La Coop asbl,… (en cours)

Avec le soutien de Shelterprod, taxshelter.be, ING et du tax-shelter du gouvernement fédéral belge ; du DIESE # Rhône Alpes.